Farines japonaises de blés importés…

À pro­pos du mar­ke­ting d’un grand nombre de bou­lan­ge­ries’ japo­naises : la plu­part d’entre elles mettent en avant le fait qu’elles uti­lisent des farines natio­nales’ (国産粉), ou plu­tôt des farines fabri­quées’ au Japon. Pro­mo­tion assez ambigüe, car les mou­lins japo­nais omettent de pré­ci­ser que la qua­si-tota­li­té du blé consom­mé n’est pas culti­vé au Japon.

91% du blé est importé


En 2019, le Japon a impor­té 5,9 mil­lion de tonnes de blé pour 6,5 mil­lion de tonnes consom­mées, soit 91% d’im­por­ta­tion. La qua­si tota­li­té des blés sont impor­tés des US, du Cana­da et de l’Aus­tra­lie, on parle ici de blés modernes, pro­duits en agri­cul­ture inten­sive, bour­rés de pes­ti­cides et d’in­sec­ti­cides. La part de blé bio impor­té est ridi­cu­le­ment anec­do­tique (0,03% en 2015). Le gou­ver­ne­ment japo­nais ayant dras­ti­que­ment revu à la hausse le taux de tolé­rance des pes­ti­cides pour le blé, les US peuvent ain­si expor­ter leurs blés pre­miers prix (Ex. taux de Chlor­py­ri­phos-méthyl tolé­ré : 10ppm, un petit article inté­res­sant au sujet de cet insec­ti­cide inter­dit par l’Al­le­magne, le Dane­mark, la Fin­lande, l’Ir­lande, la Let­to­nie, la Litua­nie, la Slo­vé­nie et la Suède).

Qua­si­ment 50% de ce blé empoi­son­né de mau­vaise qua­li­té sert à fabri­quer le pain ven­du quo­ti­dien­ne­ment dans les bou­lan­ge­ries japo­naises. Le rap­port d’au­to-suf­fi­sance est de 0,6%, c’est à dire que 0,6% du blé uti­li­sé par les bou­lan­ge­ries est culti­vé au Japon.

Des farines japo­naises oui, mais écra­sées à par­tir de 99% blés de mau­vaises qua­li­tés impor­tés !

Petite anec­dote : Bou­lan­ger en Chine conti­nen­tale de 2015 à 2016, je me sou­viens qu’il était pos­sible de se pro­cu­rer de la farine de blé japo­naise impor­tée… Donc, si je résume, les grands groupes de mino­te­rie japo­nais sont contraints d’im­por­ter plus de 99% du blé pour en faire de la farine car le pays n’en pro­duit pas assez. Et ces mêmes grands groupes exportent de la farine fabri­quée à par­tir de blés impor­tés, prin­ci­pa­le­ment à Hong-Kong et à Sin­ga­pour (Réf. MY2018/19 wheat pro­duct (i.e., wheat flour) exports from Japan (pre­do­mi­nant­ly to Hong Kong and Sin­ga­pore) are fore­cast to remain unchan­ged at 270,000 MT (wheat equi­va­lent) as these mar­kets remain stable for Japan.) On marche sur la tête…